SOMMAIRE :


Accueil | Faune et flore | Culture | Photos | Vidéos | Chiffres | Gastronomie | Géographie | Auteur | Contacts





Les Vieux Croyants en Sibérie - Sémeyskié



Les « sémeyskié » sont un groupe éthnique original qui fait partie de la population des « Vieux Croyants » de la Sibérie. Leurs ancêtres se dressèrent contre les réformes de l'église du Patriarche Nikon ce qui provoqua de violentes répressions de la part du gouvernement et l'église Orthodoxe. Pour s'opposer aux réformes et oppressions, certains « vieux croyants » des plus fanatiques prirent des mesures des plus radicales : Certains s'immolèrent par le feu, d'autres provoquèrent des révoltes, d'autres enfin, fuyant les persécutions, s'exilèrent aux confins de la Russie et même au-delà. Là où ils s'arrêtaient, ils défrichaient de nouvelles terres, fondaient des communautés, gardaient les traditions ancêstrales, la langue et la culture.

Au milieu du XVIIème siècle, le gouvernement tsariste entreprit deux vagues de répressions en exilant les « vieux croyants » dans ce « coin perdu » que représentait alors l'est du Baïkal. Le but était de les charger d'approvisionner en pain les bagnards des mines de Nertchinsk et de leur imposer le développement des cultures. Ici, en Transbaïkalie, on les surnomma « sémeyskiée » autrement dit « familiaux », parce qu'ils arrivaient en famille, à la différence des autres émigrés.

Dès leur arrivée en Transbaïkalie, les « vieux croyants » influencèrent par leur culture, le mode de vie des Bouriates et des Russes. Les Bouriates apprirent des Russes et des sémeysiés la culture des céréales, leurs connaissances dans la construction des maisons ainsi que la fenaison. Les sémeyskiés apprirent des Bouriates l'élevage du betail.

En dépit d'un certain isolement, des sémeysiés contractèrent mariage avec des membres de la population locale. A la seule condition que le(la) marié(e) accèpte la foi et fasse le bâpteme de l'eau. Les villages des sémeyskiés sont très coquets. Leur coutume de peindre leurs maisons en couleurs vives est encore d'application de nos jours. Les motifs des ornements varient d'un village à l'autre et même entre les familles. C'est pourquoi les corniches, volets et autres chambranles sont plaisants à la vue par la diversité des couleurs.

Pour le Sibérien, le mot « sémeyskié » évoque une série d'images vives. Il est indissolublement lié aux belles toilettes traditionnelles, aux maisons colorées, et bien entendu aux danses et chansons.



---------------------------------------------------
Synthèse et traduction par © Pavel Ageychenko
Photos : © Pavel Ageychenko




Haut de page