SOMMAIRE :


Accueil | Faune et flore | Culture | Photos | Vidéos | Chiffres | Gastronomie | Géographie | Auteur | Contacts







Irkoutsk hier et aujourd'hui



Irkoutsk est la capitale de la Sibérie orientale et compte aujourd'hui 700.000 habitants (90% sont russes) ; elle est l'un des plus importants centres économiques et administratifs de la Fédération de Russie. La ville s'étend sur plus de 30.500 hectares.

Irkoutsk a un peu plus de 300 ans. Elle éveille la curiosité du monde par son histoire, sa diversité architecturale, son harmonie au cours de l'histoire, reflétées dans son aspect général.

Irkoutsk se situe à l'embouchure du lac Baïkal, au carrefour commercial de l'Europe, l'Asie centrale et orientale, à 8.000 Km de Paris et de 5.000 Km de Moscou. Elle représente le point de départ de l'expansion économique de la Russie vers l'Extrême-Orient.



Irkoutsk hier



Irkoutsk hier

Voici que, dans les années 60 du XIXème siècle, Nikolaï Chelgounov, publiciste russe bien connu, disait de cette ville sibérienne si originale: "...Irkoutsk est la seule ville de Sibérie qui ressemble à une vraie ville. Une visite même superficielle ne manque pas de vous impressionner tant le nombre de marchés, de magasins, de boutiques vendant les marchandises les plus variées; c'est assurément la vitrine la plus représentative des forces productives de la Sibérie. Si la Grande-Bretagne a construit Londres et la France, Paris, la Sibérie elle, a créé Irkoutsk. La Sibérie en est fière, et qui n'a pas vu Irkoutsk, ne connaît pas la Sibérie."

Quelques 200 ans avant l'écriture de ces lignes, les explorateurs russes étaient apparus sur les berges de l'Angara. Ils y avaient trouvé de petites tribus isolées de nomades, éleveurs de bétail et chasseurs, qui ne connaissaient quasiment pas l'agriculture. C'étaient les Bouriates et les Evenques. Les Russes ont immédiatement appréciés les conditions naturelles favorables de ce pays.

Après avoir franchi avec de grandes difficultés les rapides du cours moyen de l'Angara, les explorateurs ont fondé en 1661 la forteresse d'Irkoutsk à l'endroit ou l'Angara reçoit les eaux assagies de l'Irkout, torrent de montagne, dont le nom a donné Irkoutsk. Celle-ci était destinée à devenir la principale ville de toute la Sibérie Orientale.

Bientôt autour du fortin se sont étendus des champs de seigle et d'orge, et les premières fourrures précieuses ont été expédiées à Moscou. Des rumeurs se sont alors mises à circuler parmi les russes et les marchands étrangers, rumeurs selon lesquelles les rues d'Irkoutsk pullulaient de zibelines !

C'était l'époque de la conquête par les Russes de l'immense Sibérie. En quête de richesses qu'embellissaient nombre de légendes, les aventuriers attirés par ces régions devaient d'abord se frayer un chemin à travers la taïga, descendre des cours d'eau comportant des rapides, se défendre contre les meutes de loups, entrer en pourparlers avec les tribus nomades et parfois, guerroyer avec elles.

En 1686, Irkoutsk fut élevée au rang de ville. Elle comptait alors 1000 habitants environ.

Les Russes ont rendu les cultures de cette époque performantes et ont contribué de ce fait à une vie sédentaire. Ils ont créé ici l'agriculture et installé les premiers métiers artisanaux. Dès cet instant et pour longtemps commencèrent à affluer alors des entrepreneurs courageux ou des " paysans appartenant au tsar ".

Dans les années 60 du XVIIIème siècle, la construction de la grande route de Moscou, longue de plusieurs milliers de kilomètres assura définitivement à Irkoutsk la réputation de grand centre commercial et " entrepôt " de l'Est de la Russie.

Irkoutsk hier
Irkoutsk hier

La ville continuait de s'étendre. Alentour apparurent des villages et des bourgs. Ici en Sibérie, tous trouvaient plus de liberté, plus de terres et plus d'espoir de réussir. On vit apparaître toute sorte d'usines et d'activités artisanales.

Le gouvernement du tsar exilait dans cette région ses ennemis politiques. L'un des tout premiers à avoir été exilé vers le gouvernement d'Irkoutsk, fut le premier révolutionnaire russe, Alexandre Radichtchev (1749-1802). "Irkoutsk est une ville qui, par sa grande activité commerciale, mérite une attention toute particulière, écrivait-il dans son journal. Elle est l'entrepôt de toutes les marchandises de ce gouvernement, excepté celles qui vont directement de Yakoutsk à lenisseisk sans passer par la ville (...). Irkoutsk (...) continuera de se développer et, aussi loin que peut porter notre regard sur son devenir, nous pouvons prédire que par sa situation géographique elle est appelée à devenir la capitale d'une vaste et puissante région (...)".

La ville, elle, continuait de prospérer et de s'enrichir. Les historiens qualifièrent les années 70-80 du XIXe s. d'époque bénie des négociants sibériens. Les mines d'or, un commerce intense, l'extraction du sel, de divers minerais, du mica, la vente du bois brut ou de sciage, un commerce important de fourrures, de la soie et du thé de Chine, voilà de quoi vivait Irkoutsk à cette époque.

En 1879, une terrible catastrophe s'abattit sur la ville: le 22 juin, une maison prit feu, l'incendie se propagea aux bâtiments voisins, gagna les rues et finalement des quartiers entiers. L'incendie fit rage trois jours durant, détruisant toute la ville. Près de 15000 personnes restèrent sans abri. Tout fut détruit par le feu : archives, collections du musée de la Société géographique, lycées, orphélinats, galeries marchandes, douane, marchandises entreposées dans la ville et destinées à la région toute entière. La ville mit dix ans à renaître de ses cendres.

Le vie économique, politique et culturelle dans la province d'Irkoutsk s'est considérablement développée à la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, après la construction du chemin de fer de Sibérie.

La nouvelle de la victoire de la Grande Révolution socialiste d'Octobre parvint à Irkoutsk fin octobre 1917. La prise du pouvoir par les travailleurs fut rendue assez compliquée du fait de la structure sociale de la population urbaine : la majeure partie des 90000 habitants était constituée de négociants, de fonctionnaires, d'artisans et de militaires. La ville comptait par ailleurs cinq écoles militaires... Et ce n'est que le 25 janvier 1920 que le pouvoir soviétique fut définitivement mis en place.

Irkoutsk hier

En ces années tumultueuses, embrasées par les feux de la guerre civile, Irkoutsk n'en est pas moins restée un des plus grands centres culturels de la Sibérie : l'Université dont avaient rêvé plusieurs générations d'Irkoutiens fut fondée en 1918.

Dans les années 20 et 30, on vit s'ouvrir dans les coins les plus reculés de la région d'Irkoutsk des écoles et des bibliothèques.

La Grande Guerre mondiale de 1941-1945 vint compromettre les plans de développement de la ville. Des milliers de personnes, des centaines d'usines furent évacuées en Sibérie. Chaque jour, la ville expédiait au front des convois de vivres, de munitions, d'équipements, de matériel de guerre. Nombreux furent les habitants d'Irkoutsk qui prirent part aux combats contre le fascisme. 79000 d'entre eux firent le don de leur vie pour défendre leur Patrie. Le peuple russe gardera à jamais le souvenir des divisions sibériennes, de la vaillance dont elles firent preuve dans les combats contre l'envahisseur.

Dans les années d'après guerre, notamment après la construction de la centrale hydraulique en 1958, la ville se dota de nouvelles industries : bois, équipement, meuble, alimentaire et construction.

Valentin Raspoutine, écrivain d'Irkoutsk, parle en ces termes de sa ville natale: "La voici, Irkoutsk, forte de la sagesse acquise par l'histoire et la vie, calme et sagace, consciente de sa valeur, n'abusant pas de sa gloire ancienne et présente, suffisamment modeste, riche de longue date d'une grande culture, toujours hospitalière, la voici gardienne de la longue et exigeante mémoire de ses monuments de pierre et de bois, qui observe avec affection et étonnement les réalisations de ses citoyens d'aujourd'hui, au nombre de 600000, et qui les protège maternellement de la chaleur et du froid, leur donne vie, abri, travail, patrie et éternité."




Irkoutsk aujourd'hui




Irkoutsk contemporaine est un grand centre industriel, scientifique, éducatift et culturel de la Russie.

Une longue histoire de plus de trois siècles a laissé sa marque sur l'édification et la planification de la ville ainsi que sur son architecture. Irkoutsk a conservé son apparence originale qui marie le scintillement des dômes d'églises, la beaute des maisons des negociants, l'aspect monumental des bâtiments et les constructions modernes. Plus de 1200 monuments d'architecture, d'histoire et de culture sont conservés.

Irkoutsk aujourd'hui








Irkoutsk aujourd'hui



Irkoutsk est le centre administratif de la région. La population de la ville avoisine les 700.000 habitants. La ville est constituée de 5 arrondissements.

Parmi les branches de l'industrie on peut citer l'énergie, industrie automobile, industrie légère et alimentaire, production de materiaux de construction, d'avions et de bateaux.








Irkoutsk représente un noeud stratégique pour les transports.

Le Transsibérien reliant Moscou à Vladivostok et Pékin traverse la ville. Ce moyen de transport stratégique permet d'acheminer plus de 70 millions de tonnes de marchandises par an.

Cinq grandes routes partent d'Irkoutsk. La plus longue est la route de Moscou qui, traversant toute la Sibérie, relie la partie européenne du pays aux centres industriels situés au-delà de l'Oural. Les routes permettent d'acheminer plus de 30 millions de tonnes de marchandises par an. 350 millions de personnes se déplacent chaque année dans la région grâce à ce réseau routier de plus de 11 300 km.

L'aéroport d'Irkoutsk est appelé la "Porte de l'Orient" ; de là que partent en effet les lignes aériennes reliant la Russie à de nombreux pays d'Asie. Presque toutes les grandes villes russes ont des liaisons aériennes avec Irkoutsk. Un projet de construction d'un deuxième aéroport international à l'extérieur de la ville est en cours.

Les musées et les bibliothèques d'Irkoutsk préservent la richesse culturelle de la région de la Sibérie. Des collections uniques d'oeuvres d'arts, de monument de la nature et d'histoire sont réunies dans le musée des beaux-arts de Soukatchev, le musée ethnografique et le musée d'histoire de la ville.

Irkoutsk aujourd'hui

La terre d'Irkoutsk a produit nombre personnages illustres tels que I. Kalachnikov, N. Polevoï, V. Raspoutine, A. Vampilov, M. Serguéïev etc.

L'activité théâtrale et musicale de la ville est très variée. Irkoutsk compte 5 théâtres professionnels et quelques collectifs d'amateurs.

Irkoutsk est la ville de la jeunesse et des étudiants qui font leurs études supérieurs à l'Université classique, technique, pédagogique, de médecine, linguistique, à l'Académie économique et d'agriculture et aux autres établissements supérieurs.

50 disciplines sportives environ se pratiquent à Irkoutsk dont : hockey, basket-ball, athlétisme, gymnastique, boxe, patin, sky etc.

A Irkoutsk sortent de presse plus de 150 éditions quotidiennes ou hebdomadaires ; chaque jour, 4 chaînes de télévision et 5 stations radiophoniques diffusent leurs émissions.

Irkoutsk aujourd'hui


---------------------------------------------------
Synthèse et traduction par © Pavel Ageychenko




Haut de page



Accueil | Faune et flore | Culture | Photos | Vidéos | Chiffres | Gastronomie | Géographie | Auteur | Contacts

© www.lacbaikal.org - Site du Lac Baïkal | Voir plan du site
Ce site est la propriété de l'agence de voyage en Russie BaikalNature SARL, tour opérateur russe implanté à Irkoutsk, spéciliste de voyages d'aventure et de découverte en Sibérie Orientale.

Voyagez sur le lac Baïkal en compagnie de nos guides francophones expérimentés! Découvrez tous nos voyages au lac Baikal sur le site de l'agence www.BaikalNature.fr