SOMMAIRE :


Accueil | Faune et flore | Culture | Photos | Vidéos | Chiffres | Gastronomie | Géographie | Auteur | Contacts





Quelle saison choisir ?



L'hiver au Baïkal

La plupart des voyages en Baïkalie se font en été, mais des amateurs d'aventures hivernales désirent découvrir le froid baïkalien et sa banquise cristalline. A toute saison, le lac Baïkal est original et accessible pour l'aventure.

L'hiver au Baïkal

Pour un voyageur normal le voyage en hiver est rendu difficile par les conditions météo éprouvantes. En décembre, la durée du jour est restreinte, le jour se lève vers neuf heures et il fait nuit dès six heures. D'habitude, il fait fort froid (jusqu'à -40C) pendant la deuxieme moitie de décembre, les pistes sont souvent ennéigées et les routes sont verglacées. Par temps calme, la neige craque gaiement sous les pieds, les arbres se parent de broderies de cristal. Lors de froids intenses, l'atmosphère se remplit d'un brouillard épais au travers duquel il est difficile d'apercevoir le ciel. Jusqu'à la mi-janvier le Baïkal ne gèle pas, l'eau s'évapore, cachant dans la brume la rive opposée.




La banquise transparente baïkalienne et les blocs de glace luisants, les « torossy », sont impressionnants surtout en mars. C'est à ce moment que la glace est la plus épaisse et la plus sûre, on peut y rouler en voiture sans crainte*. A la fin de l'hiver se produit un puissant mouvement des glaces. Certains morceaux de la banquise émergent de façon chaotique, formant des torossy fantastiques, des dédales inextricables. La transparence exceptionnelle de la glace permet de voir le fond pres des berges ainsi que les profondeurs noires du lac. L'épaisseur de la glace est impossible à préciser à l'oeil nu et on ne la devine qu'aux endroits criblés de fissures. Les rochers sont souvent couverts de glace, formant toutes formes de stalactites et stalagmites. La banquise baïkalienne permet de visiter les grottes hivernales, inaccessibles en été. L'intérieur de celles-ci est très souvent paré de stalactites fabuleuses. Il est possible dans certaines grottes de s'abriter pour casser la croûte ou passer la nuit.

En avril, il fait déjà assez chaud et on peut se promener avec une seule couche de polaire. La pêche est alors très agréable...

* accompagné d'un guide connaissant l'emplacement des failles


L'hiver au Baïkal






Le printemps au Baïkal

Le printemps au Baïkal

Pour ceux qui désirent voir la beauté sauvage de la nature du Baïkal, il est conseillé de venir au début de l'été (mi-mai - début juin). Le Baïkal commence à se débarrasser de son carcan de glace, l'air est froid et serein, il n'y a pas de brouillard. La débâcle n'a pas lieu en même temps dans tous les bassins du lac, les icebergs et les glaçons dérivent jusqu'au début de juin, pendant un mois. A bord d'un bateau il est possible d'observer les nerpas (phoque du Baikal), seul mammifère du lac, se reposer sur des radeaux de glace. La combinaison des couleurs des packs en dérive, de l'eau turquoise, des pics ennéigés à l'aurore ou au crépuscule laisse des souvenirs impérissables...

Sur les plages de galets des réserves Bargouzinski et Baikalo-Lenski, on peut voir des ours sortir de la taïga pour se régaler des papillons "routcheinik" qui se reproduisent activement et vivent pendant quelques jour au printemps.










L'été au Baïkal

Cette période est caractérisée par un temps très ensoleillé, par des jours et des nuits chaudes. En été, les lieux favoris des touristes, surtout ceux auxquels on accède en voiture, se couvrent de camps de tentes, ce qui n'est pas sans rappeler un bruyant parc urbain plutôt que la nature sauvage... Seules les côtes dépourvues de routes restent « praticables » pour l'aventure. Heureusement que le Baïkal en possède plus de 3/4. Il est encore plus rare de rencontrer l'Homme dans les réserves naturelles, au nord du lac.




L'été au Baïkal






L'automne au Baïkal

L'automne au Baïkal

La fin du mois de septembre, la belle saison, attire les peintres et les photographes par ses couleurs. Les forêts aux essences variées de la baie de Pestchanaya et du golfe de Tchivyrkouyski sont très belles. Les bois de mélèzes jaunes du littoral de la Petite Mer sont également attrayants. Le temps toujours changeant de l'automne avec ses vents forts et ses tempêtes fréquentes donne un coloris particulier aux paysages.

L'automne tardif (du 15 octobre au 30 novembre) et le printemps précoce (du 15 avril au 15 mai) sont des periodes peu favorables pour découvrir la Baïkalie, en raison des pluies, des vents forts, des pistes défoncées, de l'impossibilité de naviguer, etc. Les incendies printaniers dans la taïga sont malheureusement, aussi fréquents.




---------------------------------------------------
Synthèse et traduction par © Pavel Ageychenko
Photos : © Pavel Ageychenko




Haut de page



Accueil | Faune et flore | Culture | Photos | Vidéos | Chiffres | Gastronomie | Géographie | Auteur | Contacts

© www.lacbaikal.org - Site du Lac Baïkal | Voir plan du site
Ce site est la propriété de l'agence de voyage en Russie BaikalNature SARL, tour opérateur russe implanté à Irkoutsk, spéciliste de voyages d'aventure et de découverte en Sibérie Orientale.

Voyagez sur le lac Baïkal en compagnie de nos guides francophones expérimentés! Découvrez tous nos voyages au lac Baikal sur le site de l'agence www.BaikalNature.fr